Retour aux actualités
Article précédent

Hop ! Tour 2018

Portraits

-

21/09/2018

Hop ! Tour des jeunes pilotes ????

Mathilde Saurat et Syego Joaille, futurs diplômés 2018 de la spécialité Génie Mécanique, viennent de vivre une très belle aventure.

Ils ont été sélectionnés pour le Tour de France des jeunes pilotes qui s’est déroulé du 15 au 31 juillet 2018. Chacun avec leur propre avion, comme les 43 autres participants.

Polytech Sorbonne a décidé d’être partenaire de cette aventure et de les soutenir financièrement. ????

Voilà le récit de leur périple.

Le premier jour, ils ont chacun préparé leur avion, pris quelques cours supplémentaires de pilotage et sont partis en direction de Chartres. Ils ont fait connaissance des autres pilotes et ont passé deux jours sur place dont un réservé aux portes ouvertes. Une première évaluation sur la précision en vol a eu lieu.
La deuxième étape les a menés à Landivisiau qui est une base militaire marine non accessible aux civils. Ils ont pu la visiter et parler avec les mécaniciens et les membres de la marine nationale.
Cette fois un rallye était programmé, ils étaient deux par avion : le pilote chargé de la maitrise de l’avion et le navigant chargé de trouver au sol les points mentionnés sur la carte et de les reporter avec la plus grande précision. ! Le rôle du pilote est d’être à l’endroit prévu dans les temps donnés par le navigant. Ils devaient aussi passer des « portes » c’est-à-dire au-dessus de certains points de repère, (cimetière, château, église) dans les temps impartis avec des pénalités s’ils y étaient parvenus avec des différences de 15s sur le temps prévu.

Étape suivante : Landivisiau, Saintes. Sur ce vol une partie de la navigation est évaluée : la route, la vitesse, l’altitude …
À chaque fois, une préparation au sol est faite : cap, altitude, points de repère. Un avion commissaire qui vole au-dessus des pilotes s’occupe de la sécurité et de la météo. En cas de mauvais temps le départ est retardé, si les conditions pendant le vol se dégradent, un terrain de dégagement est prévu. Si la météo est mauvaise à l’arrivée, le départ est retardé jusqu’à l’amélioration du temps.
Cet été c’est surtout la canicule que nos pilotes ont dû affronter car ils devaient rester à une altitude d’environ 1000m dans leur combinaison sous un Soleil de plomb et en devant gérer le liquide absorbé pour des vols compris entre 2 et 4h sans pause…
L’étape de Saintes a duré deux jours, l’un consacré aux portes ouvertes, l’autre à l’initiation à la voltige. À chaque étape, les pilotes étaient reçus par les autorités de la commune ou de la Région.

Étape suivante Bourges. Il faut réaliser que tous ces pilotes perturbaient un peu le trafic aérien local car 45 avions devaient se poser avec un atterrissage programmé toutes les deux minutes !
Cette étape a duré trois jours avec un nouveau rallye prévu : à leur grande fierté, Syego en tant que pilote et son navigant ont terminé à la seconde place !

Une visite de la base militaire d’Avord a aussi eu lieu, base interdite aux civils en temps normal.
Le vol le plus physique a été celui de Bourges à Pau, qui a duré 3h40 avec une température avoisinant les 35 degrés dans l’avion. Les pilotes ont dû attendre entre 4 et 5h avant de pouvoir décoller en raison des mauvaises conditions météorologiques à Pau. Les premiers ont dû programmer un vol à destination de Marmande, mais la météo s’améliorant, les suivants se sont déroutés sur Pau et les premiers ont redécollé en direction de Pau.
À Pau visite de la base militaire de l’ALAT, des simulateurs de vols et des hélicoptères.
Vol suivant Pau, Albi : de très beaux paysages vallonnés vus du ciel. Albi a été survolée à très basse altitude permettant ainsi aux pilotes d’admirer la très belle ville. Les pilotes ont eu le plaisir de faire un tour sur le circuit de voitures ! Ici vol de voltige : mise en situation difficile, avion tombant en vrille … Ceux qui avait déjà fait ce vol, ont eu droit à un vol de voltige mais avec un instructeur : très intense pour Mathilde ! L’étape comprenait aussi une journée portes ouvertes mais une salle climatisée avait été mise à la disposition des pilotes qui pouvaient s’y reposer toutes les deux heures.

Dernière étape Albi, Aurillac. Un meeting aérien était prévu pour fêter l’arrivée avec la présence de Rafales, d’Alphajet solo et de DC3. Nos pilotes ont été autorisés à faire un tour dans un DC3 : un grand moment de joie !
Puis le samedi soir une remise des prix a eu lieu, la compétition portant sur plusieurs points dont la ponctualité, la propreté de l’avion, la sécurité, l’accueil du public.
Le dimanche un nouveau meeting aérien clôture le tour de France.

Il faut ensuite retourner à la maison. Mais une véritable bande de copains s’est constituée pendant ce périple et ils sont restés ensemble pour faire encore quelques étapes avant de regagner leur domicile.
Les journées étaient longues et harassantes mais l’aventure en valait la peine !
Et maintenant ? Nos deux élèves ingénieurs ont décidé de continuer leur parcours en entrant dans une école de pilotes : une en Irlande pour Mathilde et une en Angleterre pour Syego !

Et la spécialité Génie Mécanique ? Tout d’abord l’ambiance au sein de la promo était très bonne, avec un groupe très soudé. De l’entraide des uns et des autres pour la partie théorique pour certains, pratique pour les autres. D’autre part, la formation leur a permis d’acquérir les connaissances indispensables pour maitriser la mécanique du vol, l’environnement subsonique de l’avion.

Nous leur souhaitons une bonne continuation et un très beau parcours ! 

172 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information générale

Bienvenue sur votre nouveau réseau !

User profile picture

Benjamin Isare

18 mai

Information générale

Polytech Paris-UPMC, on en parle !

User profile picture

Benjamin Isare

28 avril

Information générale

Le réseau Polytech est engagé en faveur de l’égalité Femmes-Hommes

User profile picture

Benjamin Isare

25 avril